Dossier : La bonne administration de la justice

Justice & Cassation 2013

09/2013
90,00 €

Justice & Cassation 2013

Version papier
Acheter
90,00 €
Description

À peine une dizaine d’articles pour tenter de saisir la difficile notion – protéiforme – de bonne administration de la justice. Le concept n’est pas défini, peu d’études lui ayant d’ailleurs été consacrées jusqu’alors.

Paradoxalement, la notion possède une valeur normative très élevée. Le droit interne la traite à l’égal de l’ordre public, le Conseil constitutionnel en a fait un objectif à valeur constitutionnelle.

La difficulté que pose la notion de bonne administration de la justice parait être précisément sa définition. Ce sont les finalités poursuivies qui donnent sa consistance à la notion, quand ces finalités sont évolutives au gré des nécessités et des impératifs, d’ordre social, économique ou politique, du moment. Leur mise en oeuvre est en outre soumise à des tensions contradictoires : les mêmes éléments peuvent concourir à la bonne administration de la justice ou lui être contraires.

Célérité, efficacité, qualité et économie de moyens concourent ainsi à une bonne administration de la justice. Mais l’intrusion actuelle du management, favorisant la célérité, l’économie de moyens et une logique comptable, a pour effet d’éloigner la notion des préoccupations tenant à la qualité de l’acte de juger.

Sommaire
Le sommaire n'est pas renseigné pour cet ouvrage.
Fiche technique
Fiche technique
EAN9782247127054
Poids784
Date de parution4 sept. 2013
Marque de l'ouvrageDALLOZ
FaçonnageBROCHE
Nom de la collectionJustice et cassation
ThématiquesDroit constitutionnel
Largeur205
Hauteur280
Nombre de pages330