Dossier : Séduction et peur des images

Les Cahiers de la justice 1/2019

04/2019
Auteur(s) : Denis Salas
En stock
43,00 €

Les Cahiers de la justice 1/2019

Version papier
Acheter
En stock
43,00 €
Description

Depuis le Moyen Âge, les images de la justice fascinent l’opinion, qu’il s’agisse de la représentation du crime comme du châtiment.
Au Moyen Âge les représentations sont essentiellement focalisées sur les supplices subis par les saints et le Christ ont un enseignement moral et religieux.

À partir du XIXe siècle, dessinateurs, graveurs, peintres, caricaturistes ont donné à voir, chacun à leur manière, des scènes d’exécution. Sous leurs pinceaux, leurs ciseaux ou leurs crayons, le châtiment extrême suscite souvent un rire de dénonciation. Mais il s’agit aussi d’assurer en France la promotion de la guillotine ou aux Etats-Unis de la chaise électrique. Partisans de la peine de mort comme abolitionnistes ont contribué à un imaginaire de la peur. Quant elle s’attache au procès lui –même, l’image accompagne le récit de crime monté en intrigue et devenu rapidement une « affaire ». Différentes images, fixes et mobiles, réinventent le procès et déplaisent au censeur car elles dénoncent ses acteurs plus rapidement et frontalement que l’écrit. Car l’image bien plus que le texte suscite l’inquiétude du censeur. L’histoire de l’affiche, de la BD et du cinéma offre de nombreux exemples de censure parfois avant publication.

A l’aube du XXIème siècle, l’interdiction de filmer le procès (en France depuis 1954) contraste avec la multiplication croissante des images produites dans le procès (photos des scènes de crime, films des auditions, images de vidéosurveillance…). Comment comprendre ce paradoxe qui met la justice face au défi de l’image ? Ne faut-il pas lever cet interdit afin de donner à voir l’acte de justice, de le sortir de sa méconnaissance dans l’opinion et de conférer à l’institution judiciaire sa place légitime sur la scène de la démocratie ?

Sommaire

Tribune - Faut-il rééditer les pamphlets de Céline? par Denis Salas Dossier / Séduction et peur des images - Peur de la justice : l'image renversée, par Jean-Paul Jean - La peine capitale en images à la Belle époque par Frédéric Chauvaud - L'impossible banc des innocents ? par Laurent Bihl - Images animées et censure (Etats-Unis - France XXe-XXIe s.) par Christine Baron - La loi du 6 décembre 1954 et ses conséquences au petit écran par Myriam Tsikounas - La retransmission en direct des procès par Jean-Paul Jean - La justice du XXIe siècle, le défi de l'image par Denis Salas - Emprise et déprise des images : une analyse des pratiques numériques des adolescents par Sophie Jehel Chroniques - Juger ailleurs, juger autrement. Situation de la magistrature turque. Interview de Yavuz Aydin par Dragos Calin - La justice dans le débat démocratique. Entretien avec Henri Leclerc par Jean Danet - La croisée des savoirs. Coup de vent sur l'expertise médicale ? par Jean-Louis Gillet - Justice en situation. Le juge des libertés et de la détention : un magistrat qui sort de l'ombre par Ali Haroune Lire | Voir | Entendre - La photographie entre réel et liberté d'expression par Sandra Travers de Faultrier

Fiche technique
Fiche technique
EAN 9782247189922
Poids 416
Date de parution 17 avr. 2019
Public cible

Magistrats, Avocats, Professionnels de la justice.
Justiciables, grand public et plus généralement toute personne intéressée par les sciences sociales (sociologie, psychologie, philosophie...).

Marque de l'ouvrage DALLOZ
Façonnage BROCHE
Nom de la collection Les cahiers de la justice - Revue de l'ENM
Thématiques Culture générale
Largeur 190
Hauteur 240
Nombre de pages 188

L'auteur

Publié sous le haut patronnage de
  • Denis Salas : magistrat, secrétaire général de l'AFHJ (Association française pour l'histoire de la justice)