Le rééquilibrage du pouvoir juridictionnel

01/2013
Auteur(s) : Dominique d'Ambra
42,00 €

La réforme constitutionnelle du 23 juillet 2008 fait désormais participer le Conseil d’État et la Cour de cassation au contrôle de constitutionnalité.
Cependant, la loi organique du 10 décembre 2009 prive ces juridictions, au profit du Conseil constitutionnel, d’une partie de leurs pouvoirs en matière de protection des droits fondamentaux. La Cour de cassation n’a pas manqué de réagir à la concurrence du Conseil constitutionnel. En droit européen, le Protocole 14 à la Convention européenne des droits de l’homme, entré en vigueur le 1er juin 2010, devrait avoir des effets sur l’office des juges nationaux et va permettre l’adhésion de l’Union européenne à la CEDH.
Comment s’organisera la protection des droits de l’homme entre les deux juridictions européennes ?
Le paysage normatif change. Une réflexion générale sur le rééquilibrage du pouvoir juridictionnel devient nécessaire. L’étude porte sur l’évolution des pouvoirs et des devoirs des cours suprêmes ainsi que sur leurs rapports concurrentiels, mis en lumière par l’expérience de pays voisins. De la répartition des pouvoirs entre les juges, l’analyse s'étend aux conséquences de ce rééquilibrage pour les justiciables dans les contentieux pénal, privé et administratif.

Fiche technique
EAN9782247124688
Poids324
Public cible

Universitaires et chercheurs en droit et science politique, magistrats des cours suprêmes nationales et européennes.

Date de parution23 janv. 2013
Marque de l'ouvrageDALLOZ
FaçonnageBROCHE
Nom de sérieActes
Nom de la collectionThèmes et commentaires
ThématiquesDroit constitutionnel, Culture générale
Largeur170
Hauteur240
Nombre de pages184

Le rééquilibrage du pouvoir juridictionnel

Version papier

42,00 €