Données et plaidoyers

La GPA

11/2019 - 1e édition
Auteur(s) : Caroline Mécary

La GPA  Données et plaidoyers sur la GPA sous forme de synthèse à la lecture simple et rapide

En stock
4,00 €

La GPA

Version papier
Acheter
En stock
4,00 €

Services livraison

Engagements

  • Codes et revues : version numérique incluse et accès immédiat
  • Paiement sécurisé par CB ou par chèque
  • Livraison à 1 centime , expédition sous 4 jours ouvrés en France métropolitaine, suivi de commande sur votre espace client
  • Dernière édition garantie
Description


GPA : quelles conséquences pour les parents et enfants du régime de prohibition mis en place par la France ?

Figure paradigmatique des nouvelles formes de procréation, la GPA nous invite à revisiter nos idées concernant l’engendrement, la parenté et la filiation juridique, attachées à une conception traditionnelle de la famille. Il est nécessaire de pouvoir penser la GPA à partir d’une réflexion posée sur les principaux enjeux qu’elle soulève. Qu’est-ce que la GPA ? Une pratique séculaire, considérée par l’Organisation mondiale de la santé, comme une technique de procréation médicalement assistée qui reçoit une approbation d’une large majorité de l’opinion. Comment la France a mis en place un régime de prohibition, aussi bien civil que pénal ? Quelles en sont les conséquences pour les parents ? Pour les enfants ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage apporte des éléments de réponse destinés à permettre à chacun de se forger une opinion étayée sur des faits.

Sommaire

1. La GPA, qu’est-ce que c’est ?
2. Le statut juridique de la GPA en France
3. La GPA à l’étranger
Texte applicables : les conventions internationales
Abécédaire
Bibliographie

Fiche technique
Fiche technique
EAN9782247192328
Stock Soufflot6
Poids60
Date de parution27 nov. 2019
Marque de l'ouvrageDALLOZ
FaçonnageBROCHE
Nom de la collectionÀ savoir
Largeur80
Hauteur120
Nombre de pages198

L'auteur

Auteur
  • Caroline Mécary : Caroline Mecary est avocate au barreau de Paris depuis 1991 et du Québec depuis 2017. Elle est la première avocate, en France, à avoir défendu les familles homoparentales.