Réformer les politiques scolaires en contexte autoritaire. Volume 46

Vichy face aux instituteurs

04/2021
Auteur(s) : Brigitte Gaïti; Juliette Fontaine
En stock
65,00 €

Vichy face aux instituteurs

Version papier
Acheter
En stock
65,00 €
Description

Sous Vichy, une réforme de l´institution scolaire en rupture avec celle de la IIIe République est affichée comme prioritaire par les gouvernants du nouveau régime et des décisions sont prises en ce sens : les fondements de la citoyenneté républicaine et les acquis démocratiques de l´entre-deux-guerres sont contestés.
Comment et à quelles conditions le Gouvernement de Vichy a-t-il réformé le secteur de l´éducation alors que le corps enseignant sur lequel repose la politique éducative sous la IIIe République lui est majoritairement hostile ?
C´est la question à laquelle cette thèse propose de répondre, dans la continuité des travaux qui critiquent la mise à distance de la dimension politique de l´action publique et qui interrogent les tournants de l´action publique notamment dans des contextes autoritaire et d´alternance politique. Pour ce faire, la thèse retrace le déploiement des politiques scolaires sous Vichy, en prêtant attention aux configurations historiques et administratives particulières dans lesquelles elles s´inscrivent. En nous appuyant principalement sur l´analyse de revues, de mémoires et d´archives, nous montrons d´une part que les changements impulsés par Vichy sont préparés sous la Troisième République et trouvent leur fondement dans des alliances nouées entre de futurs dirigeants du régime et une branche conservatrice et minoritaire du groupe enseignant ; nous montrons d´autre part que même si le nouveau régime se donne pour priorité le renouvellement du corps enseignant, les pratiques professionnelles et les habitus des instituteurs sur le terrain entravent largement le volontarisme des dirigeants de l'État français.

Sommaire

 

Introduction – Réformer l’école sous Vichy : Une politique républicaine prise dans un tournant autoritaire


Chapitre 1 – La construction d’une critique de l’école républicaine dans le monde enseignant (1898-1928)
Chapitre 2 – La formation d’une nébuleuse réformatrice autour des enseignants (1929-1940)
Chapitre 3 – De la lutte pour la fabrique des politiques scolaires à la réforme du corps des instituteurs (Juillet 1940- Avril 1942)
Chapitre 4 – L’impossible contournement des instituteurs dans le contexte de guerre (fin 1941)
Chapitre 5 – Les « hussards noirs de la République » comme opérateurs des politiques scolaires (fin 1941-1944)


Conclusion
Bibliographie
Inventaire des matériaux
Annexes

Fiche technique
Fiche technique
EAN 9782247207459
Poids 424
Date de parution 21 avr. 2021
Marque de l'ouvrage DALLOZ
Façonnage BROCHE
Nom de la collection Nouvelle Bibliothèque de Thèses
Thématiques Science politique
Largeur 157
Hauteur 240
Nombre de pages 600

La collection "Nouvelle Bibliothèque de thèses"

La Nouvelle Bibliothèque de Thèses a vocation à publier, chaque année, des thèses de droit et de science politique primées par un jury universitaire, sur de stricts critères d’excellence et d’originalité.

Les thèses primées donneront lieu à l'établissement d'un contrat d'édition conforme aux usages de la profession,
et prévoyant notamment le versement de droits d'auteur proportionnels aux ventes.
La publication ne sera conditionnée à aucune participation financière de l'auteur.

L'auteur

Sous la direction d'
  • Brigitte Gaïti : Professeure de science politique à l'Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne
Auteur
  • Juliette Fontaine : Doctorante de l'Ecole doctorale de science politique (Paris 1)