La conditionnalité en droit des aides d'État. Volume 188

04/2019 - 1e édition
Auteur(s) : Olivier Péjout
En stock
75,00 €

La conditionnalité en droit des aides d'État. Volume 188

Version papier
Acheter
En stock
75,00 €
Description

[…] Le droit des aides d’État, c’est l’autre dimension du droit européen de la concurrence […]. Depuis 2012, la matière se réforme en profondeur pour laisser plus de place à l’autorégulation. Et puis, au moins depuis la crise des subprimes en 2007, ce droit devient déterminant pour le milieu des affaires. Pour s’en convaincre, il suffit de se souvenir de l’effet levier des règles dont il est composé en faveur des secteurs bancaires et financiers. Plus récemment, les pratiques d’optimisation fiscale des GAFA sont tombées sous ses fourches caudines. Le droit des aides d’État est devenu incontournable […]. C’est un droit permissif et centralisé. Tout projet d’avantage économique en faveur d’une entreprise doit avoir le « feu vert » de la Commission européenne, sur la base d’une notification préalable. L’usage montre que la réalité est plus nuancée avec un recours, systématique ou presque, au feu orange ; le principe du « oui mais » prévaut. Les autorités européennes admettent les aides d’État, sous réserve d’un certain nombre d’exigences parfois imposées, parfois négociées, parfois comportementales, parfois structurelles, parfois procédurales, parfois positives, parfois négatives, parfois anticipatives, parfois curatives, etc. En tout état de cause, l’habitude s’est installée depuis le 1er janvier 1993 et la réalisation du marché intérieur de « décisions conditionnelles ». […] [la thèse de Monsieur Olivier Péjout] étudie minutieusement la substance de la décision favorable au soutien accordé par l’État à l’entreprise dans le « oui mais ». Elle nous propose […] une analyse systématique du « mais ». […] le lecteur mesurera l’ampleur au détour du moment qu’il doit absolument consacrer à l’étude des trente-trois annexes, qui comportent des tableaux et diagrammes récapitulatifs très précieux, inédits […]. Étudier ainsi la conditionnalité supposait en même temps de se positionner sur le concept. […] Mais le travail ne porte pas que sur les concepts et leur mise en ordre. Monsieur Olivier Péjout nous propose une lecture de la portée substantielle des conditions et autres engagements, pour nous convaincre de la découverte d’un « droit bis » pro-actif, qui vient au concours, voire au secours du droit positif traditionnel. Beaucoup de politiques communes se réalisent par les décisions « aides d’État » ou mieux (ou pire…) par les lignes directrices publiées par la Commission, qui annoncent les conditions à satisfaire pour obtenir son feu vert. La force de cette recherche se transforme, au fil des pages et des alinéas, en force de propositions. Elles sont nombreuses. […]

Sommaire


Première partie
La technique conditionnelle en droit des aides d’Etat : composantes et perspectives
Titre 1. Les deux outils conditionnels de mise en compatibilité
Chapitre 1. La conditionnalité expresse : les conditions
Chapitre 2 . La conditionnalité implicite : les engagements
Titre 2. Les usages proactifs de la conditionnalité
Chapitre 1. La conditionnalité, outil proactif de protection et de construction du marché intérieur
Chapitre 2. L’influence de la conditionnalité sur l’approfondissement des objectifs de l’Union européenne

Seconde partie
L’exécution des décisions conditionnelles en droit des aides d’État : supervision et contestation
Titre 1. La supervision non juridictionnelle des décisions conditionnelles
Chapitre 1.  L’obligation
Chapitre 2. Le monitoring des aides d’État
Titre 2.  L’encadrement juridictionnel des décisions conditionnelles
Chapitre 1. L’application forcée
Chapitre 2.  Le recours en annulation

Fiche technique
Fiche technique
EAN 9782247187096
Poids 1365
Date de parution 24 avr. 2019
Marque de l'ouvrage DALLOZ
Façonnage BROCHE
Nom de la collection Nouvelle Bibliothèque de Thèses
Thématiques Droit administratif
Largeur 157
Hauteur 240
Nombre de pages 1013

La collection "Nouvelle Bibliothèque de thèses"

La Nouvelle Bibliothèque de Thèses a vocation à publier, chaque année, des thèses de droit et de science politique primées par un jury universitaire, sur de stricts critères d’excellence et d’originalité.

Les thèses primées donneront lieu à l'établissement d'un contrat d'édition conforme aux usages de la profession,
et prévoyant notamment le versement de droits d'auteur proportionnels aux ventes.
La publication ne sera conditionnée à aucune participation financière de l'auteur.