De l'art de raconter n'importe quoi en philosophie

12/2019
Auteur(s) : Paul Amselek
En stock
12,00 €

De l'art de raconter n'importe quoi en philosophie

Version papier
Acheter
En stock
12,00 €
Description


Une approche critique des cas les plus typiques de "bullshit philosophique" 

Nos échanges discursifs connaissent un travers, particulièrement répandu aujourd’hui, étiqueté depuis Harry Frankfurt « bullshit » : il consiste à dire très sérieusement n’importe quoi, à « baratiner », à raconter des balivernes, des fumisteries, du « vent », sous couvert apparent de décrire ou d’expliquer des données du réel.

L’ouvrage de Paul Amselek se propose d’épingler ce travers plus spécialement en philosophie : il évoque, illustrés par quelques exemples, les cas de figures les plus typiques du « bullshit philosophique » (l’esquive, la fuite en avant, l’enfumage et le double langage),  tel qu’il  sévit en philosophie du droit et de l’éthique, mais aussi en philosophie de la science ; dans ce dernier domaine règne encore sans partage, à l’abri de tout esprit critique, un discours archaïque extravagant relatif à la démarche des savants et aux lois scientifiques, toujours conçues, sans qu’on en ait clairement conscience, sur le modèle des lois juridiques.

C’est, en même temps, l’occasion pour l’auteur d’apporter des éclairages nouveaux ou plus décapants sur quelques questions philosophiques cruciales (comme les jugements de valeur, la liberté des interprètes ou le problème classique de l’induction).

Sommaire
Le sommaire n'est pas renseigné pour cet ouvrage.
Fiche technique
Fiche technique
EAN9782247197224
Stock Soufflot1
Poids122
Public cible

Enseignants-chercheurs, étudiants (Master)

Date de parution11 déc. 2019
Marque de l'ouvrageDALLOZ
FaçonnageBROCHE
Nom de la collectionDivers méthodes
ThématiquesHistoire et Philosophie du droit
Largeur157
Hauteur240
Nombre de pages54

L'auteur

Auteur
  • Paul Amselek : Professeur émérite à l’Université Panthéon-Assas (Paris II), ancien directeur du Centre de philosophie du droit de Paris II.